Etude de cas de la co-production “Hemlock Grove”

IMG_6666

La plupart des conférences de cette journée ensoleillée du Mardi 9 avril au MIPTV étaient consacrées aux coproductions. La première que nous allons à présent évoquer était Hemlock Grove. Cette série, composée d’une première saison de 13 épisodes, pourra être vue sur Netflix à partir du 19 avril aux Etats-Unis. Après House of Cards, la plateforme souhaite encore frapper un grand coup !

Qu’est donc Hemlock Grove ?

IMG_6670

Il s’agit d’une série à tendance horrifique – via des loups-garous – qui conte le chamboulement qui bouleverse une petite communauté après une mort inexpliquée. Produite par Gaumont Television International, Eli Roth, le réalisateur, nous explique que le programme est dans la droite lignée de Walking Dead, Game of Thrones ou Dexter qui sont des séries à la fois complexes, sexy mais aussi violentes. Il déclare aussi qu’il y a un public certain pour des contenus de ce type, ces dernières faisant de très bonnes audiences aux Etats-Unis.

Il a aussi justifié son choix de faire une série gore, les téléspectateurs voulant retrouver chaque semaine leurs personnages et l’horreur car on peut justement y tuer les protagonistes sans remords. Faisant référence à Twilight, il a préféré faire une série plus sombre qui s’amuse à surprendre le téléspectateur et à le terrifier.

IMG_6676

Car en effet, la série est surprenante, notamment par le personnage de la mythique Famke Janssen (X-Men, Taken). L’actrice a été rapidement intriguée par le script et après une conversation avec M. Roth, a intégré le projet. Elle incarne ici une matriarche mystérieuse aux motivations secrètes, dont on parle mais dont on ne devine rien. Contrairement à son personnage, l’interprète s’est montrée très coopérative et ayant l’air assez enthousiaste à propos du projet.

En effet, non seulement elle a aimé le projet, mais elle a aussi apprécié le fait que la série soit diffusée sur Netflix qui n’a que peu de séries originales (House of Cards). Selon elle, on peut donc voir tous les épisodes d’une traite – donc à partir du 19 avril, permettant ainsi au téléspectateur de changer sa manière de consommer, pouvant visionner la série quand il le veut. Eli Roth a approuvé ces paroles, Netflix n’ayant pas mis de pression lors de la création ou du casting et étant ouverte à tout créateur. Il a alors répété plusieurs fois la phrase que Netflix aurait dite : « We want David Fincher… and you », provoquant les rires de l’assemblée. Néanmoins, les scénaristes ont quand même opté pour quelques cliffhangers, Netflix n’étant pas présente dans tous les pays – les téléspectateurs ne pouvant donc pas voir tous les épisodes d’un coup.

Eli Roth réitère son enthousiasme en remerciant Gaumont, qui selon lui a une approche amicale auprès des réalisateurs. Il se dit excité par ses rencontres avec la presse et par la capacité du show à atteindre une audience globale.

Pour conclure, une saison 2 est évoquée mais bien entendu, les invités ne peuvent rien dire pour le moment ! Affaire à suivre !

Et le trailer ici :

Article rédigé par Frédéric Sy

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s