Critique du pilote de Da Vinci’s Demons

Se rendre au MIPTV semblait déjà assez excitant, mais lorsque j’ai entendu que le pilote de Da Vinci’s Demons allait être projeté, je ne pouvais qu’être encore plus survolté ! C’est quand même un des scénaristes de « The Dark Knight Rises » qui en est le producteur exécutif ! Avec Amandine, grande fan de Léonardo de Vinci, nous nous sommes donc rendus à cette première mondiale ! Que penser alors du pilote de la nouvelle série de Starz ? (A préciser que je n’ai vu aucune série de la chaîne à part quelques épisodes de Spartacus que j’ai vite arrêtée !)

L’intégralité du pilote sert à présenter le personnage de Léonardo, artiste mégalomane incompris et traumatisé. On y montre son caractère bien trempé, son emportement et ses relations tendues avec sa famille. Tom Riley incarne avec conviction (à défaut de charisme) le protagoniste principal de la série. Les autres protagonistes sont peu approfondis ou assez caricaturaux – mais ce n’est que le premier épisode et les motivations de certains d’entre eux, dont une jeune femme à l’apparence innocente, se révèlent surprenantes.

L’intrigue pose les bases du conflit dans la belle Florence de la Renaissance avec plus ou moins de facilité. On a du mal à comprendre les enjeux internes de l’Eglise et des nobles. Néanmoins, la force du personnage de de Vinci et le mystère entourant son passé arrivent à tenir en haleine.

Les effets spéciaux ont d’autant plus renforcé notre avis mitigé. D’un côté, nous avons adoré le générique très stylisé qui rend justice au talent démesuré du génie. Les dessins semblent d’ailleurs être une caractéristique de la série. Les ralentis lors des expériences de Leonardo sont aussi justifiés, contrairement à sa consœur Spartacus. De l’autre, bien qu’il y ait eu une volonté certaine de mettre des moyens à la disposition de la série, on peut constater que les fonds verts s’enchaînent. Même s’ils ne sont pas désagréables à l’œil, cela pourrait être un frein à l’immersion dans le programme.

Pour conclure, la série ne semble pas de la même envergure que Game of Thrones ou Les Borgia, mais elle semble avoir sa propre identité et reste prometteuse ! A voir !

Article rédigé par Frédéric Sy

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s